Déjà 10 mois en Italie! Le bilan

Il y a presque 1 an, je racontais ici mon départ pour une nouvelle vie

Déjà 10 mois que j’ai rassemblé mes affaires, chargé ma voiture et parcouru presque 1400 kilomètres pour m’installer dans mon nouveau chez moi… en Italie.

L’installation

Changer de vie c’est toujours grisant, cette période a été un peu euphorique, j’étais enthousiaste et surtout très impatiente. Recommencer à zéro m’a fait pousser des ailes, m’a donné la sensation que tout était possible. Puis, j’ai vite remis les pieds sur terre, j’ai compris qu’avant de me précipiter ou d’envisager un quelconque projet, je devais observer, apprendre et comprendre dans quel nouvel environnement j’évoluais, ce qui m’a épargné quelques désillusions. Je vis dans une nouvelle culture, même si elle n’est pas si éloignée de la notre, la vie quotidienne et les mentalités sont parfois bien différentes. Mais il y a des choses qui restent sans surprises, comme la chaleur et la positive attitude des italiens, fidèles à leur réputation qui font du bien dans le quotidien.

P1010454

Puis tous les sentiments exacerbés de mon arrivée sont un peu retombés, même si la décision a été mûrement réfléchi et que je me sentais prête à 200%, la tant redoutée interrogation arrive et sème le trouble: Ai-je fais le bon choix?

Cette question est arrivée quand la routine s’installe laissant place à plus de réflexions et de doutes, quand les efforts à fournir se font plus intenses pour trouver sa place dans un nouveau pays. J’ai quitté Bordeaux pour des raisons affectives et donc lâché mon boulot et tout le reste. Pendant cette période j’aurai rêvé avoir une boule de cristal et encore un peu parfois, pour savoir quel futur m’attendait…

Maintenant, l’avenir se dessine petit à petit, j’ai trouvé un certain équilibre, trouvé mes repères, même si je ne l’aurais jamais cru, la France me manque terriblement, mais je n’envisage absolument pas de rentrer.

Les difficultés

Les difficultés ne se sont pas trouvé là où je les attendais. Par naïveté je pensais qu’être citoyen européen ouvrait toutes les portes en Europe mais sans contrat de travail je me suis retrouvée face à un mur administratif. Pas de couverture sociale, ok je gère autrement avec la carte européenne d’assurance maladie mais j’étais surtout dans l’impossibilité de déclarer ma résidence en Italie. c’était important pour moi, surtout symbolique, car pendant quelques mois je me sentais un peu citoyenne de nulle part. Puis un job en poche a mis fin à 6 mois de galères et de paperasserie.

La langue: je progresse mois après mois dans l’apprentissage de l’italien mais je suis encore bien loin du bilinguisme. Je ne peux malheureusement plus me rendre à mes cours qui étaient vraiment un accélérateur dans ma progression. Les dialectes en Italie sont encore très présents et les repas de famille ou entre amis sont exclusivement en dialecte. Pas évident du coup ce qui m’amène parfois à quelques confusions ou incompréhensions. Parler ma langue maternelle me manque beaucoup mais un grand merci à skype et whatsapp qui me permettent de combler ce vide 😉 !

La Vénétie

La Vénétie est une très belle région, j’ai la chance tous les matins de me réveiller avec une superbe vue sur les montagnes. Les choix de ballades ne manquent pas, entre la mer Adriatique, la montagne, Venise, Vérone, Padoue… ou d’autres charmantes petites villes. Il me reste encore mille choses à découvrir et tant mieux!

Venise

P1010444

Avant mon départ , je me livrai ici à cœur ouvert sur mon dilemme vénitien. C’est sans surprise que Venise a gagné, elle m’a séduite alors qu’elle avait eu tant de mal à me conquérir. Depuis mon arrivée, je me rend régulièrement à Venise puisque nous sommes voisines à présent, je la découvre au gré de mes envies, loin des circuits touristiques traditionnels, sans précipitations ni objectifs spécifiques. Je me suis aussi laissée prendre au jeu en servant de guide pour ma famille ou mes amis et la magie a tout naturellement opéré. Venise est unique, magnifique et il est en fait si facile de contrer, briser cette façade très touristique. La Venise authentique est bien là, facile d’accès, elle mérite que l’on s’y attarde tant elle a de secrets à livrer.

L’avenir

Je ne sais pas si vous croyez au destin, mais selon moi les choses n’arrivent parfois pas toujours par hasard. Mon installation en Italie m’a aussi apporté la chance de vivre une nouvelle expérience: la possibilité d’exprimer mes découvertes, mon engouement pour Venise par écrit mais hors de mon terrain de jeu habituel qui est le blog. La maison d’édition Les Editions Nomades m’a fait confiance et m’a donné la belle opportunité de partager mes coups de cœur vénitiens dans un city guide: « Venise L’Essentiel » qui paraîtra début 2017. Je suis tellement ravie, c’est une superbe aventure qui démarre. 🙂

20160211_092912

Publicités

8 commentaires

  1. Je me souviens comme si c’était hier de cet article « mon dilemme vénitien » et je suis contente que tu aies pu apprendre à apprécier Venise comme je l’aime. Le vénitien n’est pas le dialecte le plus facile à assimiler mais ça va venir et tu comprendras toi aussi toutes les petites subtilités. Pour te rassurer, le Sicilien c’est encore pire :p Bonne continuation à toi et au plaisir de te lire! D’ailleurs, ça me fait penser que je n’ai toujours pas écrit ces articles sur Venise…

    J'aime

  2. Bonjour,

    Tout comme vous, je suis une toute nouvelle expatriée. Bassano est ma nouvelle demeure et ma nouvelle vie depuis 7 mois. Née à Lyon, pays du saucisson et des petits bouchons, je vivais en suisse romande depuis mes 15 ans.
    En effet le choix d’une nouvelle vie n’est pas facile, la langue, les us et coutumes, mais cette région est tellement riche que pour le moment seul l’éloignement d’avec ma famille restée en suisse me manque par moment. Je trouve votre article magnifique. Au plaisir de vous lire ou de nous croiser sur une des places de Bassano.
    Marie-Josè

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s