Écrire un guide de voyage

venise-lessentiel

Le 6 février dernier est paru aux Éditions Nomades: « Venise l’essentiel » mon premier guide de voyage. Pour moi, un véritable tourbillon d’émotions qui mêle joie, trac et fierté.

Mais revenons au tout début de cette superbe aventure, un peu plus d’un an en arrière. 2016 démarra de la plus belle des façons avec cet engagement passé avec les Éditions Nomades: je rédigerai leur premier guide sur Venise. Une première expérience et la concrétisation d’un rêve que caressent beaucoup de passionnés de voyage comme moi. La joie et l’excitation sont grandes et je suis sur un petit nuage, mais je dois me mettre rapidement au travail et m’organiser car même si j’ai 10 mois devant moi, je ne veux pas me sentir submerger par l’ampleur de la tâche ou par le stress de la deadline.

Je « connais » Venise du moins je le pensais (j’y reviendrai plus tard), je n’y réside pas mais nous sommes voisines et je ne compte plus mes passages par la Sérénissime, cela même avant mon expatriation en Italie. Après un début de relation houleuse entre elle et moi (je vous en parle par ici), m’installer en Vénétie a eu l’avantage de complètement changer la vision que je lui portais et marqua le début d’une fascination pour cette ville si particulière. Ce petit bout de mon histoire personnelle, je m’en servirai comme un fil conducteur et sera mon leitmotiv pour le guide: inviter et accompagner les lecteurs à découvrir Venise au delà des clichés et de son tourisme accru qui peut parfois laisser un gout amer.

Au travail!

J’ai commencé par faire la liste de tous les établissements, lieux culturels, promenades… que j’apprécie. Le guide se composera de plus de 160 adresses et bien évidemment ma liste est incomplète. Démarre alors un travail de recherche, sur internet, auprès d’amis italiens, de vénitiens ou au fil de mes lectures, tout en restant à l’affut de l’actualité locale. Mon recueil de « bonnes adresses » s’étoffe aussi rapidement avec celles débusquées au hasard de mes pérégrinations au quatre coins de la ville. Pendant ce travail d’investigation (oui cela s’apparente à une vrai enquête!), je me suis rapidement rendu compte que Venise aussi petite qu’elle puisse paraître, regorge de trésors et curiosités peu connus ou méconnus. Artistiquement, répertorier toutes ses œuvres et richesses est mission quasi impossible et il faut assurément toute une vie pour la découvrir et la « connaître ». J’ai énormément appris sur elle au fil des mes vérifications, visites et rencontres. J’ai mieux compris ses codes et découvert une identité culturelle très forte, je fais d’ailleurs beaucoup de clins d’œil aux vénitiens dans le guide qui sont véritablement l’âme de cette ville.

Les guides « essentiel » des Éditions Nomades se composent tous de 4 grandes parties: Culture, Boutiques, Sorties et Loisirs. En parallèle de mes recherches, je commence à déterminer mes sous parties. C’est grisant d’avoir la liberté d’élaborer un plan qui me permet d’aborder des thèmes que j’affectionne mais surtout de mettre en avant ce qui est révélateur de la destination. Pour « Venise l’essentiel« , j’ai choisi de parler (entres autres) des palais dans la partie culture, des bacari pour les sorties ou des îles de la lagune dans la partie loisirs.

Le travail de rédaction commence très rapidement, j’écris dans le désordre, au fur et à mesure des coups de cœur et adresses qui ne laissent aucun doute quand à leur présence dans le guide. Mon carnet est toujours à portée de main pour pouvoir à tout moment y coucher mes idées, y rédiger des morceaux de paragraphes quand l’inspiration vient frapper.

Les mois ont défilé à toute allure et le temps de la remise des textes et des relectures avec la maison d’édition est arrivé très vite. La découverte de la maquette avec les premiers textes et photos intégrés a été un grand moment où tout mon travail des mois précédents a pris soudainement un aspect plus concret. Puis arrivent aussi les doutes, il y en a eu et j’en aurais encore: Pourquoi avoir choisi cette adresse et pas une autre? A la dernière minute un coup de cœur qui vient s’ajouter à la liste et bousculer mes plans. La peur qu’un établissement ferme après la publication. Ai-je bien compris et retranscris les informations que l’on m’a donné ou expliqué (très souvent en italien)?… malgré toute l’assurance que l’on peut avoir, les incertitudes font parti du jeu.

Bilan

Durant toute cette année, j’ai mangé, dormi et rêvé Venise, elle a été rythmée par de longues soirées d’écriture, des week-ends entiers chaussée de chaussures confortables, accompagné de mon précieux calepin à vérifier, tester des adresses. Je ne compte plus les kilomètres parcourus à pied dans cette ville sans voitures et les milliers de photos capturées! Mais quelle expérience!!! J’ai pris énormément de plaisir! J’ai adoré par exemple travailler sur la partie culturelle, j’ai visité des lieux d’expositions et des palais plus sublimes les uns que les autres et appris beaucoup sur l’art en général qui n’était pas un de mes thèmes de prédilection, quel enrichissement! Traiter la partie sur les bacari, ces petits bars rustiques typiquement vénitiens et goûter leurs innombrables cichetti n’était assurément pas désagréable non plus 😉 et les rencontres avec les vénitiens me laisse quelques souvenirs très touchants.

Ce guide vous l’aurez compris est subjectif, c’est un recueil de tous mes endroits préférés et intérêts que je pourrai conseiller à ma famille ou à mes amis en visite à Venise (d’ailleurs ils ont déjà testé et peuvent témoigner! 🙂 ). Il contient des incontournables mais aussi des lieux insolites ainsi que des interviews et portraits de vénitiens qui dévoilent leurs adresses fétiches, j’espère qu’il guidera au mieux les voyageurs.

Je  remercie les éditrices des Éditions Nomades Florie et Lucille qui donnent une grande liberté à leurs auteurs et accordent toute leur confiance pour les textes, les photos. Voilà la clé d’un ouvrage 100% authentique.

Un grand merci aux vénitiens qui ont eu la gentillesse de participer au guide en m’accordant un peu de leur temps, pour les interviews et les portraits.

Et surtout un grand merci à ma famille, mes amis et « mon italien », pour leur soutien dans cette période très busy busy!♥

Publicités

6 commentaires

  1. Tiens j’avais raté ce billet ! Je viens de publier un article similaire sur mon expérience, un peu différente ! Félicitations pour ton travail, ce doit être grisant d’avoir la responsabilité d’un guide entier. Je lui souhaite beaucoup de succès !

    J'aime

    • Merci beaucoup Lucie, félicitations à toi aussi, il me semble que pour toi la date de parution approche… Oui c’était une expérience forte et passionnante et je pense que tu me comprends tout à fait 🙂 J’aurai une grosse pensée pour toi lorsque tu auras le tien entre les mains! 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Et bien, félicitations, quand je vois le temps fou que cela prends d’écrire un article, je n’imagine même pas un guide entier!
    Et si en plus il a du succès, c’est du bonus! Bravo encore!

    J'aime

    • Merci Vincent! C’est effectivement 1 an de travail qui mêle écriture et recherches. Même si c’est un peu différent d’un blog, c’est tout aussi passionnant et prenant.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s